réchauffement

1 mn

Le monde sera obligé de s'adapterLongtemps parente pauvre de l'action internationale contre les changements climatiques, l'adaptation s'est imposée comme une des toutes premières priorités face à cette menace. La raison?? Le réchauffement n'est ni une lubie ni une menace lointaine et abstraite. Chaque jour, en plusieurs points du globe, il produit son lot de dégâts humains, environnementaux, économiques : des gens fuient les inondations ou les sécheresses, et la faim qu'elles engendrent. Ils grossissent les rangs des exilés climatiques. « Les changements climatiques tuent et ruinent les efforts de développement et de lutte contre la pauvret頻, alerte l'ONG Oxfam.En 2001, à la conférence sur le climat de Marrakech, les pays les moins avancés (PMA) ont décidé de rédiger un plan d'action national d'adaptation (Pana). Et dans les négociations de Copenhague, l'adaptation a été au centre de la question des financements à mobiliser pour le Sud. « Les Anglo-Saxons ont tendance à considérer l'adaptation juste comme un prolongement du développement », souligne Monique Barbu, la présidente du Global Environment Facility, un fonds proche de la Banque mondiale. Mais les pays du Sud craignent que cette vision banalise le risque climatique et que les pays du Nord n'en tiennent pas compte dans le déboursement de leurs aides. «?Les trois fonds consacrés à l'adaptation que gère le GEF (fonds d'adaptation, fonds PMA et fonds spécial changements climatiques) ne disposent pratiquement pas de moyens », se désole Monique Barbu, qui réclame 1,5 milliard de dollars pour seulement mettre en ?uvre les mesures les plus urgentes.

1 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.