états-Unis

 |   |  302  mots
La Californie donne l'exempleEn dépit de la crise budgétaire dont elle peine à s'extirper, la Californie ne renonce pas à son rôle de leader américain en matière de politique climatique. En septembre, Arnold Schwarzenegger, le gouverneur de l'État le plus peuplé des États-Unis, a dévoilé d'ambitieux objectifs : ramener ses émissions de gaz à effet de serre (GES) à leur niveau de 1990 à l'horizon 2020 et, à la même échéance, s'assurer qu'un tiers de sa consommation d'électricité provienne de ressources renouvelables. Depuis, la Californie a multiplié les annonces. Tout d'abord, un investissement de 3,1 milliards de dollars pour permettre à quelque 130.000 foyers de réduire leur consommation d'énergie de 20?% dès 2012. De quoi économiser la production de trois centrales de 500 mégawatts et d'éliminer 3 millions de tonnes de GES par an. De plus, 15.000 à 18.000 emplois devraient être créés. Par ailleurs, quelles que soient les décisions du Congrès, l'État a prévenu que son propre marché de négociation de crédits d'émissions de gaz carbonique serait lancé en 2012. Schwarzenegger, dont le mandat s'achèvera fin 2010 et qui n'écarte pas de participer ensuite aux efforts climatiques de l'administration Obama, «?même sans poste officiel?», a annoncé l'édification du premier stade professionnel « vert » des États-Unis. La Californie, qui s'était distinguée en imposant des normes automobiles plus drastiques que celles du gouvernement fédéral, sera aussi le premier État à réduire la consommation d'électricité des écrans de télévision. Ces initiatives sont applaudies dans la Silicon Valley, dont les entreprises et les spécialistes du capital-risque cherchent un relais de croissance dans les technologies vertes. Mais elles ne font pas l'unanimité parmi les milieux d'affaires, certaines entreprises jugeant que le gouverneur leur impose des dates butoirs trop contraignantes.Éric Chalmet, à New York

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :