Cantonales : « Les électeurs n'ont pas fait le deuil de l'action politique »

 |   |  442  mots
STRONG>Au deuxième tour des cantonales dimanche, le Front national sera présent dans près de 400 cantons. Comment expliquez-vous ce bon score ?Lorsqu'il y a une faible participation, ce sont les électeurs les plus mobilisés qui se rendent aux urnes. Dans ce contexte, cela correspond à une expression forte des électeurs qui sont en attente de politique. Ils n'ont pas fait le deuil de l'action politique et attendent qu'on agisse en leur faveur.Que peut-il se passer dans des duels impliquant le FN ?En règle générale, quand on voit des duels entre un candidat FN et un candidat de droite ou un candidat FN et un candidat de gauche, il y a une préférence marquée pour le candidat du camp républicain. Indépendamment des consignes de vote qui sont données, il y a une volonté beaucoup plus marquée de la gauche par rapport à la droite de faire barrage au FN. Le discours de Jean-François Copé contre le front républicain face au FN, confirmé lundi par Nicolas Sarkozy, est en parfaite adéquation avec l'électorat de la droite qui est divisé : une partie souhaite faire barrage au FN; une autre adopte davantage une attitude de compréhension par rapport à ses idées.Quels enseignements peut-on tirer de ce scrutin pour 2012 ?Le FN sera une force importante. Il y a un ancrage du FN autour de la personnalité de Marine Le Pen qui ne suscite pas la répulsion d'une partie de l'électorat. Et sur certaines thématiques, comme l'immigration et la sécurité ou les questions sociales, le FN peut apparaître pour certains comme légitime pour dire les choses. À l'issue du deuxième tour, il sera également intéressant de voir, au sein de l'UMP, s'il y a toujours la volonté de voir Nicolas Sarkozy conduire la droite à la prochaine présidentielle ou si les sympathisants de droite estiment qu'il faut quelqu'un d'autre. Je rappelle qu'au premier tour, un certain nombre de candidats de droite n'ont pas souhaité être étiquetés UMP.Quid du PS qui est arrivé en tête avec 25,04 % des voix ?Il s'en est plutôt bien sorti dimanche, même si le Front de gauche et les écologistes ont fait un bon score. Il réalise toujours de bons résultats aux élections locales car il y a une crédibilité de la gauche pour gérer un territoire, notamment les questions d'emploi et les services publics. Mais confier les clés de la maison à un PS qui devrait mener une politique internationale, une politique budgétaire... c'est moins spontanément vrai.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :