Renault devrait créer sa co-entreprise en Algérie à l'automne

L\'Algérie et Renault prévoient de créer en septembre ou octobre une société commune en vue de la construction d\'une usine en Algérie, selon le ministre algérien de l\'Industrie. \"Les équipes travaillent depuis le 25 mai sur la finalisation du pacte d\'actionnaires, qui sera probablement prêt début août, et on prévoit la création de la société en septembre ou octobre prochains\", a déclaré ce jeudi Mohamed Benmeradi, cité par l\'agence de presse APS. Renault , pour sa part, ne commente pas.Protocole d\'accordRenault et le gouvernement algérien, qui négocient depuis plus de deux ans l\'implantation d\'une usine en Algérie, ont signé le 25 mai dernier un protocole d\'accord. Les discussions traînent en longueur, car Renault ne veut pas de la localisation excentrique proposée par les pouvoirs publics d\'Alger. Le gouvernement algérien privilégie le site de Jijel, une ville portuaire située à 350 kilomètres à l\'est d\'Alger, pour des raisons d\'aménagement du territoire, alors que Renault préfèrerait la banlieue d\'Alger où il est plus facile de trouver de la main-d\'oeuvre qualifiée et qui offre l\'avantage d\'être au coeur même du marché avec toutes les infrastructures nécessaires pour l\'installation d\'un site de production. Outre le site d\'implantation, Renault veut des garanties sur le transfert de ses dividendes vers la France, un sujet qui préoccupe toutes les entreprises étrangères basées en Algérie.Pour le marché intérieurLe gouvernement algérien semble aussi vouloir un projet plus ambitieux, concernant le volume de production, que celui impulsé par le groupe français. Renault prévoit une usine pour le marché local, qui n\'a rien à voir avec le site de Tanger, au Maroc, destiné pour l\'essentiel à l\'export.  Mais la politique économique et industrielle de l\'Algérie n\'a rien à voir non plus avec celle du Maroc. L\'usine algérienne aurait une capacité de 75.000 véhicules par an, selon des informations officieuses non confirmées par Renault, contre 400.000 pour celle de Tanger.Renault Symbol, la plus vendueRenault ne veut pas se fâcher avec l\'Algérie, qui représente le deuxième plus grand marché de l\'automobile en Afrique. En 2011, Renault a vendu 75.000 véhicules en Algérie, soit 25 % du marché. Son modèle le plus populaire est la Clio à quatre portes, la \"Symbol\", importée de Turquie. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.