Défense : la France achète 14 avions ravitailleurs à Airbus

Quatorze avions ravitailleurs à Airbus Military. C\'est ce que va acheter la France à partir de 2013, a indiqué vendredi le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, lors d\'une visite à l\'usine de Madrid, en vue de renouveler la flotte d\'avions ravitailleurs, dont certains exemplaires - des Boeing - approchent les 50ans d\'âge. Ce qui coûte cher en maitenance. La France a décidé \"de passer commande de 14 avions ravitailleurs MRTT à partir de 2013\", a-t-il déclaré, précisant qu\'elle ne paierait pas \"tout la même année,\" mais qu\'il s\'agissait d\'un \"cycle de commandes\" qui débutera l\'an prochain. Le Multi Role Tanker Transport (MRTT) est un A330 d\'Airbus modifié en avion-ravitailleur par Airbus Military, la  branche militaire d\'Airbus (EADS) basée à Getafe, au sud de Madrid et qui emploie 4.500 personnes.28 commandes pour quatre clientsL\'A330 MRTT, qui peut ravitailler en vol deux avions simultanément, est capable d\'emporter à la fois plus de cent tonnes de carburant, 37 tonnes de matériel et jusqu\'à 270 passagers. Il a jusqu\'à présent été commandé à 28 exemplaires par quatre clients : l\'Australie, la Grande-Bretagne, l\'Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis. Airbus l\'a également proposé à l\'Inde.Lacunes observés en LibyeEn avril, la France, l\'Allemagne et les Pays-Bas se sont engagés à collaborer afin de renforcer les capacités européennes dans le ravitaillement en vol des avions militaires, l\'une des principales lacunes constatées lors de la guerre en Libye. Ils ont ainsi décidé d\'être \"les nations cadres\" pour mener cette initiative visant à un accroissement d\'ici à 2020 des capacités par le partage des ressources existantes ou l\'acquisition de nouveaux moyens, comme l\'avion de transport européen d\'Airbus 330 MRTT. La France avait alors indiqué qu\'elle envisageait d\'acheter 14 avions-ravitailleurs.En Libye, les ravitailleurs américains ont joué un rôle majeurDurant l\'opération Protecteur unifié en Libye, les Européens avaient effectué l\'essentiel des missions aériennes de bombardement mais 80% des opérations de ravitaillement en vol avaient été assurées par les Etats-Unis, faute de moyens suffisants. Chaque appareil devait en effet être ravitaillé une à deux fois pour voler au dessus de la Libye. L\'avionneur européen EADS, dont l\'Etat espagnol détient un peu plus de 5 % via la société publique Sepi, emploie au total quelque 7.500 personnes en Espagne. 
En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.