Les spiritueux « premium » s'envolent en Asie

 |   |  217  mots
Le cognac Martell en hausse de 45 % sur le trimestre, les whiskies Jameson et Royal Salute de 27 % et 37 %, le cognac Remy Martin en progression de 20,7 % sur six mois. Pas de doute, le sentiment de reprise se fête à grandes rasades d'alcools forts un peu partout sur la planète. Plus particulièrement en Asie, nouveau moteur du monde, à peine effleuré par la crise. Les ventes de Pernod Ricard y décollent de 25 %, permettant au coleader mondial des spiritueux d'afficher des ventes globales sur son premier trimestre en hausse de 14 %, dont 10 % de croissance organique. Son concurrent Remy Cointreau progresse encore plus vite sur six mois, à 18,3 %, dont 11,3 % en organique, grâce à l'engouement du public chinois.Dans les deux groupes, l'Europe de l'Est et la Russie repartent aussi très bien. Même les États-Unis commencent à donner des signes de rétablissement, tandis que l'Europe du Sud, Grèce en tête, reste à la traîne. Comme dans la grande consommation, l'effet prix repart de plus belle. Chez Pernod Ricard, les 14 marques stratégiques ont progressé de 10 % en volume, mais de 17 % en valeur, consacrant le choix de la montée en gamme tant vantée par le groupe, qui prévoit, du coup, un bond de 6 % de son résultat opérationnel pour l'exercice 2010/2011. La Bourse a apprécié. S. L.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :