La Caisse des Dépôts défend ses missions d'intérêt général

 |   |  159  mots
La Caisse des Dépôts affirme qu'elle n'a aucun intérêt dans le débat, mais souligne son rôle de conseil et d'alerte auprès de l'Etat sur les conséquences des choix en terme de centralisation. Elle explique qu'elle veut pouvoir continuer à remplir ses missions d'intérêt général, en grande partie définies par la loi, dont le financement du logement social et de la politique de la ville. Compte tenu de la croissance des prêts et de l'obligation, à tout moment, de centraliser l'équivalent de 125 % des prêts au logement social et à la ville, la Caisse des Dépôts estime qu'elle devrait centraliser environ 70 % des fonds du livret A et du LDD à horizon 2016 et autour de 75 % à horizon 2020. « La crise a montré que le fait de disposer d'une réserve de liquidité importante pouvait être fort utile. Cela ne devrait pas être oublié trop rapidement », souligne-t-on également rue de Lille.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :