Sarkozy nomme aujourd'hui le successeur de Séguin à la Cour des comptes

 |  | 260 mots
Lecture 1 min.
Nicolas Sarkozy a tranché hier soir : le nom du successeur de Philippe Séguin à la tête de la Cour des comptes sera rendu public aujourd'hui, à l'issue du Conseil des ministres. Le chef de l'État a hésité entre plusieurs profils, pour une nomination malgré tout politique : l'hôte de l'Élysée avait exclu de nommer, pour succéder à Philippe Séguin, un premier président de la Cour des comptes au profil de pur technicien, issu de la rue Cambon. Hier, le nom de Didier Migaud, président - socialiste - de la commission des Finances de l'Assemblée nationale, circulait avec insistance. Ce serait là une manière de poursuivre la politique d'ouverture. D'autant qu'un autre socialiste lui succéderait à la tête de la commission des Finances. Mais d'autres choix restaient envisagés. Ainsi, la secrétaire d'État au Commerce extérieur, Anne-Marie Idrac, abandonnerait volontiers ses pérégrinations à travers le monde, destinées à tenter de vendre le « made in France » pour la première présidence d'une institution qui a le vent en poupe. Lamassoure veut « bouger »Philippe Séguin a largement réussi à renforcer le poids de la Cour, qui travaille en étroite collaboration avec le Parlement. Se poserait, dans le cas de la nomination d'Anne-Marie Idrac, la question d'un mini-remaniement immédiat du gouvernement. Enfin, l'ancien ministre du Budget, Alain Lamassourre, issu de la Cour, se verrait bien présider à ses destinées. Il est actuellement député européen, et n'a pas caché son souhait de « bouger ». A. E.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :