Air Tankers  :  appel d'offres imminent

2 mn

C'est mercredi en principe que le Pentagone va publier le nouvel appel d'offres portant sur l'acquisition d'avions ravitailleurs par l'US Air Force. Soit un mégacontrat estimé à 35 milliards de dollars pour la livraison de 179 appareils fabriqués par Boeing et/ou Airbus. On saura alors si EADS, la maison mère de l'avionneur européen, associé au groupe américain Northrop Grumman, se jette une fois de plus dans cette compétition. Par le passé, le contrat attribué d'abord à Boeing, puis à Northrop-EADS, a été cassé deux fois par Washington.Tout dépendra de la rédaction de l'appel d'offres dont le projet, selon Northrop et EADS, favorise le B767 de Boeing dans la mesure où il privilégie le prix plutôt que les caractéristiques techniques jugées supérieures sur l'A330 MRTT. Au sein du groupe européen, les avis pour se lancer dans cette nouvelle compétition d'envergure étaient mitigés ces derniers jours. D'autant qu'une campagne de promotion de cette ampleur coûte de l'ordre de 50 millions de dollars. « Je suis plutôt pessimiste sur la rédaction de l'appel d'offres, assurait une source proche du dossier. Mais beaucoup de personnes en interne étaient dans cet état d'esprit à la veille de notre victoire en mars 2008 [EADS avait gagné l'appel d'offres avant que le contrat ne soit cassé en juillet 2008, Ndlr]. »l'A330 MRTT livré mi-2010Nul doute que EADS, s'il accepte de concourir, mettra en exergue le bon déroulement du contrat en Australie où il avait remporté en 2004 un appel d'offres sur la vente de cinq avions ravitailleurs à la Royal Australian Air Force (1,2 milliard d'euros). Actuellement en voie de conversion dans une usine de la compagnie australienne Qantas, qui assurera la maintenance pendant vingt ans, le premier A330 MRTT doit être livré mi-2010, explique à « La Tribune » le patron du programme en Australie, Valentin Merino Villeneuve. C'est aussi le premier de la série à être livré par EADS. Le deuxième appareil australien le sera fin 2010, les deux suivants début et fin 2011, et enfin, le dernier en 2012. Arrivé en Australie en juin 2008, le premier A330 MRTT a occupé jusqu'à plus de 90 expatriés espagnols en 2009 sur ce chantier gigantesque, qui représente environ 130.000 heures de travail. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 25. « Le délai de conversion est actuellement de l'ordre de quatorze mois, précise le responsable. Nous visons neuf mois. » EADS a dû composer avec le manque d'industriels locaux en Australie. Ce qui ne sera pas le cas aux États-Unis.

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.