Et si vous faisiez partie des "1%" les plus riches au monde ?

 |   |  599  mots
Vous êtes peut-être riche, mais vous n\'en avez pas consience. Voilà, en substance, le message que véhicule le site internet Globalrichlist (site en anglais), comparateur de revenu en ligne, servant à mesurer sa fortune à celle du reste de l\'humanité. Il suffit d\'y indiquer son revenu annuel - ou bien son patrimoine, c\'est de circonstance. Et la machine en tire une déclinaison de comparaisons censées \"parler\" davantage que les séries statistiques dont elles sont tirées. En l\'occurrence: les données de l\'Organisation international du travail, du Programme alimentaire mondial ou encore des estimations du Credit Suisse. Le comparateur effectue le calcul en parité de pouvoir d\'achat, ce qui signifie que le résultat est censé tenir compte des différences de niveau de vie dans chaque pays. Il prend également en compte les taux de change.119 ans de travail de la terre au Ghana pour obtenir un Smic françaisRésultat : si vous gagnez le Smic en France, vous gagnez en un an ce qu\'un agriculteur du Ghana mettrait 119 ans à obtenir. Si, comme la moitié des cadres (selon des chiffres de l\'Apec ), vous gagnez au moins 47.600 euros par an, vous faites partie des 0,24% des personnes les plus riches au monde. Votre revenu mensuel permettrait de rémunérer au moins 237 médecins pakistanais pendant un mois. Et, puisque la notion de richesse relève décidemment d\'une perception bien relative, il apparaît que les \"riches\" aux yeux d\'une majorité de Français, soit ceux qui gagnent plus de 6.500 euros par mois, appartiennent aux \"0,09%\" les plus riches de la planète. Une portion bien plus restreinte, donc que celle contenue au-dessus de la barre des \"1%\" ciblée par le mouvement \"Occupy\" (Wall Street, Francfort etc).\"Vous vous sentez un peu plus riche ?\"Le but de la manœuvre pour ce site britannique était surtout de faire prendre conscience aux internautes visés qu\'ils sont sans doute moins pauvres qu\'ils imaginent. \"Vous vous sentez un peu plus riche?\", demande ainsi l\'association Believe à l\'origine de cette page web, juste avant de renvoyer...vers un site qui récolte des dons en ligne.L\'ONG indique sur son blog qu\'elle a choisi de lancer son outil de comparaison des \"richesses\" rénové à l\'occasion des 25 ans de la célèbre liste des 1.000 résidents britanniques les plus aisés publiée chaque année par le Sunday Times. En haut de ce palmarès publié le 21 avril, figurent les Russes d\'origine Alicher Ousmanov et Leonard Blavatnik, mais aussi les patrons indiens du conglomérat Hinduja ainsi que Lakshmi Mittal, rétrogradé à la 4e place avec une fortune estimée à 10 milliards de livres. Le classement compte d\'ailleurs huit Français dont l\'opticien Alain Afflelou ou Jean-Claude Gandur, industriel du pétrole et collectionneur, première fortune française d\'Albion avec une fortune estimé à 2,1 milliard d\'euros. La France est même, avec la Russie et l\'Inde l\'une des trois nations d\'origine parmi les plus représentés par les \"super-riches\" d\'outre-Manche. Tous au moins millionnaires, ils appartiennent à la tranche des... 0,001% des humains les plus riches au monde. ------------------------------------------------------------------D\'autres comparateurs du même type fleurissent depuis quelques années:>> En France, celui de l\'Observatoire des inégalités permet de comparer son salaire à celui de la moyenne des Français>> Un autre site internet offre de mesurer son revenu à celui de l\'une des premières fortunes françaises, celle de Liliane Bettencourt.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :