Les députés veulent mieux "encadrer" les stages étudiants

 |   |  445  mots
S’ils sont adoptés dans l’hémicycle, les amendements concernant les stages seront intégrés au projet de loi sur l’enseignement supérieur et la recherche. Ce mercredi, ils ont été acceptés, en commission à l’Assemblée. L\'un de ces amendements stipule que l\'étudiant doit pouvoir effectuer les stages \"en milieu professionnel\", et pas seulement en entreprise, ce qui les élargit notamment aux associations ou aux administrations publiques. L\'étudiant qui effectuera son stage dans une association ou dans une administration publique devra bénéficier des mêmes droits et devoirs que s\'il est réalisé dans une entreprise.Un autre amendement, qui prévoit l\'insertion des dispositions sur les stages étudiants en milieu professionnel dans le projet de loi, rappelle \"l\'attachement à la dimension pédagogique du stage et à sa nécessaire inscription dans un parcours universitaire\", car \"le développement des stages et de l\'alternance constitue un des principaux volets d\'une nouvelle politique universitaire française\" mais \"à la condition qu\'il ne s\'agisse pas de contrats déguisés\".“Egal accès aux stages”Il est également prévu que le futur bureau d\'aide à l\'insertion professionnelle a pour mission \"de favoriser un égal accès aux stages\" à tous les étudiants, lesquels ne sont \"pas égaux devant les stages\" en raison de divers facteurs, dont un inégal accès aux offres disponibles mais aussi des réseaux familiaux plus ou moins étendus.L\'établissement d\'enseignement devra mettre en place un ensemble de pratiques pour combler les inégalités existantes, de la formation à la présentation de CV et à l\'écriture de lettres de motivation, la constitution de données d\'organismes d\'accueil ou encore l\'animation de réseaux d\'anciens élèves. \"Il ne s\'agit toutefois en aucun cas d\'imposer à l\'établissement d\'enseignement une obligation de fournir des stages clef-en-main à tous ses étudiants, la phase de recherche et de démarchage étant en soi un des éléments constitutifs de l\'intérêt pédagogique du stage\", précisent les députés socialistes signataires de cet amendement.Par ailleurs, tout étudiant ayant achevé son stage informera le bureau d\'aide à l\'insertion de la qualité de l\'accueil dont il a bénéficié, selon un dispositif \"spécifique\", distinct du rapport de stage, pour que cela ne \"puisse avoir de conséquence directe ou indirecte sur son évaluation ou l\'obtention de son diplôme\" et que cela évite ainsi toute autocensure, en vertu d\'un autre amendement PS accepté mercredi en commission.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :