les riches, « chics », « bling-bling » et philanthropes

Les millionnaires ont regonflé leur portefeuille et relancent leurs investissements personnels. Les biens de consommation de luxe, comme les belles voitures, les bateaux et les avions privés reviennent au goût du jour. Ils représentent 30 % de leurs dépenses contre 27 % en 2008. Même constat pour les objets de luxe comme les bijoux, les montres ou les pierres précieuses, pour lesquels les fortunés du monde entier ont dépensé 23 % de leurs investissements personnels. Autre bien plébiscité, le vin devient de plus en plus un véritable produit d'investissement. L'indice Live-ex 100 coté sur la Bourse Fine Wine Exchange, qui répertorie les cours des cent plus grands crus du monde, a progressé de 15,7 % en 2009. En parallèle, les millionnaires plébiscitent davantage les dépenses philanthropiques. L'étude Capgemini-Merrill Lynch observe d'ailleurs que des banques privées commencent à proposer des offres liées à ce type d'investissements.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.