une baisse de 25 % des budgets en moyenne d'ici quatre ans

 |   |  168  mots
Environ 77 % des économies annoncées ce mardi viendront d'une baisse des dépenses publiques. Seuls 23 % viendront des hausses d'impôts. Or, l'essentiel des annonces du budget ce mardi a concerné les impôts. A cela s'ajoute les baisses des allocations sociales, qui atteignent au total 11 milliards de livres (13 milliards d'euros). Reste donc l'essentiel : la baisse des budgets, ministère par ministère. Mais le détail n'a pour l'instant pas été donné. Il faudra pour cela attendre la « révision budgétaire », qui doit être publiée en octobre. Seule certitude : hors les deux ministères « protégés » (santé et aide internationale), la réduction sera en moyenne de 25 % d'ici quatre ans, en termes réels. Seules la défense (à cause de l'Afghanistan) et l'éducation (pour des raisons de recentrage politique) seront un peu moins touchés. « Les coupes budgétaires vont être impressionnantes, prévient Howard Archer, économiste à Global Insight. La révision budgétaire de cet automne ne sera pas belle à voir. » L. C.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :