LE CRÉDIT IMMOBILIER REPART bien

 |   |  134  mots
« Notre réseau a le moral », souligne avec satisfaction Christian Duvillet, directeur général de LCL. « Il est motivé parce que nous lui donnons une marge de man?uvre dans la négociation avec les clients. Par exemple, sur le crédit à l'habitat, nous ne sommes pas systématiquement les moins chers mais nous ne sommes jamais les plus chers. » Dans un contexte de reprise du marché immobilier, c'est un atout. Après une production de crédit divisée par deux en janvier 2009 par rapport à l'année précédente, le mois de septembre a connu une croissance de 50 % de la demande et les quatre derniers mois de l'année seront meilleurs que ceux de 2008. « Finalement, sur l'année, notre production de crédits immobiliers ne devrait être en recul que de 15 %. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :