Le groupe de textile Albany va supprimer plus de 200 emplois

 |  | 292 mots
Lecture 1 min.
\"On est sous le choc.\" C’est ce qu’a déclaré jeudi David Mathieu, secrétaire du comité d’entreprise de Sélestat, après avoir appris la suppression d\'un peu plus de 200 emplois sur deux sites du groupe de textile Albany. De fait, lors d\'un comité central d\'entreprise mercredi en Suisse, la direction Europe d\'Albany international, a annoncé la suppression de 127 emplois sur l\'usine de Sélestat, et 75 postes à Saint-Junien, sur le site Albany-Cofpa, a indiqué jeudi à l\'AFP Christophe Sardin, délégué CGT présent la veille à cette réunion en Suisse.Arnaud Montebourg avait appelé à une table rondeSecrétaire du CE de Sélestat, il constate que ces coupes d’effectifs \"concernent plus de la moitié des salariés\" : \"Quasiment tout le service administratif va disparaître, déplore-t-il. Il sera rapatrié en Suisse, et le reste sera externalisé.\" Selon les syndicats, les suppressions d\'emplois annoncées mercredi ont été présentées par Albany International comme conséquence d\'\"un problème de rentabilité sur la production à l\'échelle européenne\". Elles interviendraient à échéance 2014.Cette nouvelle intervient alors que vendredi dernier, , le ministre du Redressement productif, avait rencontré les salariés d\'Albany à Limoges. Il avait appelé à une table ronde. Il faut dire que depuis des semaines, les salariés redoutaient un plan social, après un premier projet de fermeture avorté durant la campagne présidentielle. A l\'issue d\'une réunion d\'information du personnel, les syndicats ont indiqué jeudi qu\'ils allaient saisir immédiatement les services du ministre, pour qu\'il convoque cette table ronde, avant un comité central d\'entreprise prévu à Sélestat la semaine prochaine, a ajouté Christophe Sardin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :