Eurostar  :  l'État impose des solutions

transport ferroviaireLe trafic des Eurostar a repris partiellement ce mardi des deux côtés de la Manche. Après le blocage de 2.000 passagers sous le tunnel dans la nuit de vendredi à samedi, dans des trains tombés en panne à la suite de conditions météorologiques inhabituelles, les rames ont été enrichies d'éléments leur permettant de mieux affronter de telles intempéries. Il faudra attendre encore quelques jours avant une reprise normale du trafic. Mais l'épisode malheureux de ce week-end restera gravé dans les esprits comme le summum d'une communication ratée, où les passagers bloqués sont restés sans information. Alors qu'Eurotunnel, le gestionnaire de l'infrastructure, et la filiale de la SNCF, Eurostar, se renvoient mutuellement la responsabilité, Jean-Louis Borloo a indiqué mardi que des mesures allaient être prises. Lors de la séance de questions à l'Assemblée nationale, le ministre de l'Écologie, en charge aussi des transports, a souligné que des travaux destinés à améliorer l'information des trains Eurostar en cas d'incidents dans le tunnel sous la Manche avaient été décidés. « Il n'y a pas de communication entre le chef de train et l'ensemble des postes de contrôle et de la direction », a-t-il expliqué. Selon lui, il n'y a pas non plus suffisamment « de moyens de traction pour sortir les TGV du tunnel en cas d'incident de cette nature ». Des trains d'évacuation vont donc être mis en place de chaque côté du tunnel. I. S.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.