Cantonales : une voix qui porte

« Le PS, ce n'est pas mes idées, le FN, ce n'est pas mes valeurs. » C'est ainsi que la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a expliqué que « personnellement » elle voterait pour le candidat de gauche en cas de duel au second tour face au FN. Valérie Pécresse a été parmi les premières figures de l'UMP - avant François Fillon - à trangresser le mot d'ordre venu de l'Elysée, relayé par Jean-François Copé, à savoir « ni alliance avec le FN, ni front républicain ». Si, à cette ooccasion, l'élue des Yvelines a pris une nouvellle dimension politique, elle a aussi hérissé plusieurs parlementaires et responsables de sa famille politique. Le prix des convictions. A. E.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.