La Grande-Bretagne baisse l'impôt sur les sociétés

 |   |  205  mots
Malgré le long programme d'austérité de quatre années dans lequel s'engage le Royaume-Uni, le budget britannique 2011-2012 présenté ce mercredi veut se concentrer sur la croissance. D'un côté donc, le gouvernement coupe ses dépenses et revoit à la baisse sa prévision de croissance pour 2011, de 2,1 % à 1,7 %. De l'autre, il multiplie les aides aux entreprises.En particulier, l'impôt sur les sociétés va baisser de 28 % à 26 % dès le mois prochain. Il sera ensuite réduit de 1 % par an jusqu'à atteindre 23 %. « [Notre taux] sera 16 % inférieur à celui des États-Unis, 11 % inférieur à la France, 7 % inférieur à l'Allemagne, et le plus bas du G7 », se vante George Osborne, le chancelier de l'Échiquier. Ce n'est cependant qu'une demi-surprise - le gouvernement avait promis de baisser à 24 % le taux d'ici 2015.Message aux investisseurs Par ailleurs, les exemptions fiscales pour les entrepreneurs sont étendues ; 21 « zones franches » vont être créées, à commencer par une dizaine dans les villes du nord de l'Angleterre, les plus pauvres du pays ; et les règles administratives sur les entreprises de moins de 10 employés sont gelées. « Le chancelier envoie exactement le bon message aux investisseurs et aux créateurs de richesse », estime Chris Sanger d'Ernst & Young.Éric Albert, à Londre

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :