Woerth très attendu sur les retraites des fonctionnaires

2 mn

Président de la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale, Pierre Méhaignerie (UMP) applaudit à la nomination d'éric Woerth au poste de ministre du Travail, de la Solidarité, et de la Fonction publique. « Il connaît très bien les questions de fonction publique ? dont il avait la charge à Bercy ?, cela lui sera utile pour la réforme des retraites. D'autant plus qu'il s'agira avant tout d'une réforme des pensions des fonctionnaires ». « Financièrement, leurs retraites représentent seulement un gros quart du sujet », souligne un expert gouvernemental. « Mais d'un point de vue symbolique, c'est là que la réforme sera la plus visible, la plus lourde ».« équit頻éric Woerth n'a pas voulu en dire plus, hier, lors de la passation de pouvoirs, rue de Grenelle, avec Xavier Darcos. Interrogé sur l'allongement de durée de cotisation, il s'est contenté de répondre qu'il occupait ce poste « depuis un quart d'heure ». Mais auparavant, il avait insisté sur la nécessité d'une réforme « équitable ». Autrement dit, des mesures visant à rapprocher peu ou prou le régime des fonctionnaires de celui du privé. Comment ? Evoqué par François Fillon voilà quelques semaines, le calcul de la pension des fonctionnaires sur la base des 25 meilleures années de la carrière ? au lieu des six derniers mois, actuellement ?, soit un alignement sur le privé, ne semble plus d'actualité. « Cela coûterait beaucoup trop cher », a souligné François Chérèque (CFDT), dans une interview à « La Tribune » (23 mars), car il faudrait intégrer les primes dans le calcul des retraites. Nul doute que l'ex-ministre du Budget se battra pour parvenir à une pérennisation du système de retraites, avec une perspective de retour à l'équilibre relativement proche. Cette approche très « Finances » a le don d'effrayer les syndicats. « Il n'est pas neutre qu'on fasse appel à un expert financier et à celui qui est responsable des restrictions budgétaires, objets de souffrances très importantes à l'hôpital public et à l'éducation nationale », a déclaré Bernard Thibault, le leader de la CGT, sur Europe 1. « Ma conviction, c'est qu'on ne pourra pas dans le pays imposer une réforme des retraites sur des critères exclusivement comptables et financiers, on est face à un choix de société. » éric Woerth lui a aussitôt répondu : « Les retraites sont un des éléments du budget de la Sécurité sociale mais on ne va pas aborder les retraites sous un angle comptable », a déclaré le nouveau ministre de la solidarité, qui entend « poursuivre le travail entam頻 par son prédecesseur Xavier Darcos.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.