La réforme financière américaine avance

2 mn

«Nous sommes désormais plus près de l'adoption d'une véritable réforme qui établira une surveillance et une responsabilité pour notre système financier ». Barack Obama s'est félicité de l'approbation par la commission bancaire du Sénat ? par 13 voix contre 10 et sans l'appui d'aucun républicain ? du projet de réforme financière de son président, Christopher Dodd. Son texte, qui sera étudié en séance plénière à l'issue des vacances parlementaires d'avril, prévoit la création d'un conseil des régulateurs chargé de prévenir le « risque systémique ». Il autoriserait de plus les autorités fédérales à démanteler les établissements à risque, mettant ainsi fin à la notion de « trop grand pour sombrer » (« too big to fail »). Par ailleurs, l'agence de protection des consommateurs (cartes de crédit, prêts hypothécaires..) souhaitée par Barack Obama serait placée au sein de la Réserve fédérale. Pour qu'une loi soit adoptée par l'ensemble du Congrès, le texte de Christopher Dodd devra être réconcilié avec celui de la Chambre des représentants. Or, la version de la Chambre diverge de celle de Dodd, les représentants souhaitant notamment que l'agence de protection des consommateurs soit indépendante. Avant de surmonter les différences entre ces deux textes, Dodd devra impérativement obtenir la voix d'un élu républicain pour que le Sénat adopte son projet, les démocrates ayant perdu leur majorité qualifiée à la chambre haute en janvier. L'opposition et les lobbies financiers ont promis de se battre. Chris Dodd a toutefois bon espoir d'obtenir le soutien de certains républicains tant Wall Street est impopulaire aux yeux de l'opinion publique américaine. Le chef des républicains au sein de la commission bancaire, Richard Shelby, a d'ailleurs affirmé qu'il était prêt à négocier avec les démocrates. éric Chalmet, à New York.L'opposition et les lobbies financiers ont promis de se battre.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.