Renault-Nissan fête sa 100.000ème voiture électrique sur un marché en basse tension

L\'Alliance Renault-Nissan a dépassé les 100.000 livraisons de véhicules électriques. La 100.000ème unité,  une Nissan Leaf, a été livrée au début du mois de juillet à Allison Howard, une étudiante en Master à l’Université Kennesaw d’Atlanta, en Géorgie (Etats-Unis), annonce ce mardi un communiqué. L\'Alliance, qui affirme avoir investi 4 milliards d\'euros dans cette technologie, se targue d\'être le plus gros constructeur de véhicules \"zéro émission\" du monde.Plus de 71.000 Leaf ont déjà été vendues à ce jour, indique Nissan. C\'est le modèle électrique le plus vendu. Les principaux marchés de cette berline compacte sont les États-Unis, avec environ 30.000 exemplaires, le Japon (28.000) et l’Europe (12.000). Aux États-Unis, cette Leaf figure parmi les dix véhicules les plus vendus à San Francisco, à Seattle et à Honolulu. Elle s’inscrit également parmi les dix meilleures ventes en Norvège.61% d\'un micro-marchéRenault a écoulé pour sa part environ 30.000 véhicules électriques depuis la sortie fin 2011 de son premier modèle, l\'utilitaire Kangoo Z.E. Le quadricylce biplace Twizy, produit en Espagne, est actuellement le modèle électrique Renault le plus populaire, avec environ 11.000 unités vendues depuis sa sortie, début 2012. Quant à la petite Zoé, produite à Flins et  lancée au printemps, elle cumule 5.000 ventes, selon le communiqué du constructeur au losange... mais 6.000 d\'après Carlos Ghosn, PDG de Renault et Nissan!Cette Zoé  est vendue en France à partir de 13.700 euros (location de batteries non incluse) , compte tenu de la prime de 7.000 euros accordée par le gouvernement. Renault affirme détenir 61 % de part de marché sur le microscopique créneau de l\'électrique européen.. Les premiers débouchés de  Renault sont la France, l’Allemagne et l’Italie. En France, les immatriculations de voitures électriques ont  certes été multipliées par plus de huit en juin et ont doublé sur l\'ensemble du premier semestre à 4.779 unités, selon des chiffres publiés par l\'Avere (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique). C\'est néanmoins 0,5% du marché  à peine.Autonomie très faibleLe décollage du véhicule électrique est beaucoup plus lent qu\'escompté par Renault, de l\'aveu même des dirigeants. Car, ces véhicules à usage très spécifique souffrent d\'une autonomie très faible et d\'un temps de recharge extrêmement long... la Zoé n\'est même pas rechargeable sur une simple prise. A part pour des flottes ou au titre de deuxième ou troisième voiture de ménages archi-aisés, le véhicule électrique reste encore marginal.Mais, les nouveautés vont l\'aiguillonner. BMW va ainsi lancer son i3 à partir de 27.990 euros (bonus inclus), que l\'on pourra réserver sur internet. On attend aussi des Volkswagen Up électriques ainsi que de nouvelles Smart (Mercedes) \"zéro émission\". Toutefois, pour faire décoller les voitures électriques, il faut des bornes de recharge et savoir où elles sont. La Caisse des dépôts, Renault, EDF et sa filiale ERDF ainsi que la Compagnie nationale du Rhône ont ainsi créé dernièrement une société commune baptisée Gireve, qui constituera une plate-forme commune de localisation des bornes d\'accès public via les services de navigation sur GPS, Smartphones, ou interne. Elle informera sur leur disponibilité et la possibilité de les réserver...

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.