Le fruit, nouvelle source d'allégation santé

 |   |  424  mots
Après le lait et l'eau, le fruit est un nouveau produit santé par excellence. Mais Danone ne se contentera pas de vanter la matière première. Son ambition : retrouver son titre un peu écorné de roi des allégations santé. Pendant des années, le groupe de Franck Riboud nous a bercés avec son Actimel, censé renforcer les défenses immunitaires de notre organisme, ou son Activia qui faciliterait le transit intestinal et la digestion.Pourtant, depuis avril dernier, le groupe a mis fin aux messages de santé sur ses deux blockbusters (25 % du chiffre d'affaires total du groupe) afin de ne pas tomber sous le coup d'une législation européenne de plus en plus restrictive. Depuis 2006, c'est l'EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) qui veille à ce que les allégations figurant sur les emballages soient justifiées par des preuves scientifiques. Danone a obtenu en 2009 un feu vert pour son Danacol, qui aide à réduire le cholestérol, et son Petit Gervais pour enfants, riche en calcium, mais s'est vu refuser l'allégation de « l'immunofortis », censé améliorer les défenses immunitaires des bébés.la pépite LP299VUn vrai traumatisme pour le groupe, qui, voyant que les dossiers Actimel et Activia auraient du mal à passer, a préféré tout bonnement retirer ses dossiers de labellisation, alors même qu'il avait décuplé ses investissements en études cliniques depuis quatre ans (28,7 millions d'euros en 2009). « Danone ne pourra pas rester bien longtemps sans faire d'allégation, essence de sa stratégie», assure Béatrice de Reynal, fondatrice du cabinet de conseil Nutrimarketing. Le fruit serait une solution. En rachetant ProViva, Danone a mis le doigt sur une pépite : le Lp299v. Un probiotique facilitant la digestion et reconnu par les autorités de santé suédoises. Depuis son lancement en 1994, la boisson remporte un franc succès et progresse encore aujourd'hui de 8% par an. Selon la revue anglaise « New Nutrition Business », « c'est l'une des plus grandes innovations de ces vingt dernières années dans les jus ». Aujourd'hui, elle s'adresse aux neuf millions de Suédois. Mais rapportée à la population américaine, cette boisson, vendue 50 % plus cher que ses concurrentes, pourrait réaliser plus de 1 milliard d'euros de chiffre d'affaires. Danone n'a d'ailleurs pas hésité à sécuriser dix ans d'approvisionnement du fameux probiotique auprès de son fabricant suédois, Probi. En France, Immédia a, lui aussi, été le seul à sortir des smoothies enrichis en antioxydants, vitamines et fibres. S. L.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :