Berne maintient le forfait fiscal favorable aux riches étrangers

 |   |  206  mots
Les Suisses des cantons de Bâle-Campagne, dans le nord-ouest du pays, et de Berne, où se trouve notamment la ville de Gstaad, résidence de nombreuses fortunes étrangères telles que Johnny Halliday ou encore Roman Polanski, étaient appelés aux urnes ce dimanche.L\'initiative populaire (équivalent du référendum) portait sur le maintien ou l’abolition du forfait fiscal. Réservé aux étrangers, le forfait fiscal est un système d\'imposition basé sur le train de vie et les dépenses du contribuable en Suisse et non sur ses revenus réels, donc très favorable aux riches émigrés fiscaux.Ce système se règle canton par canton. En 2009, le canton de Zurich l\'a supprimé, suivi par ceux de Schaffhouse et d\'Appenzell Rhodes-Extérieures.A Gstaad, maintien du forfait mais hausse des impôtsIntitulé \"Pour en finir avec les privilèges fiscaux\", le référendum a été approuvé par 61,5% des électeurs du canton de Bâle-Campagne. Mais ce canton abrite très peu de riches étrangers.Dans le canton de Berne, en revanche, les premières estimations indiquent un maintien du forfait fiscal, mais les votants se sont prononcés pour une hausse des impôts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :