Déficitaire en Europe, Ford pourrait fermer son usine belge de Genk

 |   |  413  mots
Ford veut fermer son usine d\'assemblage de Genk en Belgique d\'ici à fin 2013, affirme ce mardi le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, citant des sources au sein du groupe américain. La tenue mercredi d\'une réunion extraordinaire à Genk ,à laquelle ont été invités les syndicats du site, ravive les inquiétudes sur l\'avenir de cette usine flamande employant 4.300 personnes. Le Wall Street Journal évoquait déjà à la mi-septembre une telle fermeture. 150.000 en 2011Genk fabrique aujourd\'hui les gros modèles du constructeur à l\'ovale bleu en Europe: les berlines et breaks Mondeo ainsi que les monospaces S-Max et Galaxy, les véhicules qui souffrent le plus sur le Vieux continent. Ford en a produit 150.000 unités en 2011. Les coûts élevés en Belgique, jadis paradis des constructeurs, rendent ce pays vulnérable aux restructurations. Renault avait fermé Vilvorde dans les années 90 et GM a dernièrement suspendu la production de sa filiale Opel à Anvers. Les constructeurs préfèrent s\'aliéner syndicats et pouvoirs publics en Belgique plutôt que dans leurs pays d\'origine. Interrogé, Ford se borne à répondre que la future Mondeo, qui sera lancée avec quelques mois de retard sur le calendrier originel  fin 2013, est en principe \"prévue pour une fabrication à Genk\". Le démarrage de la fabrication est a priori calé sur octobre 2013.Plus d\'un milliard de pertes prévuesFord avait indiqué récemment qu\'il annoncerait en octobre ses décisions concernant ses usines européennes. Malgré une gamme séduisante de modèles compétitifs à vocation mondiale, le constructeur de Dearborn (Michigan) avait  surpris à la fin juillet 2012, en précisant qu\'il tablait sur plus... d\'un milliard de dollars de pertes sur le Vieux continent cette année.  \"Il s\'agit vraiment d\'un problème structurel et non cyclique\", avait même renchéri le PDG Alan Mullaly. \"Nous n\'allons pas être sauvés par une remontée des volumes\" de ventes, qui vont rester durablement plus bas que par le passé, soulignait le patron du groupe américain, faisant état, comme les autres dirigeants du secteur, d\'une \"surcapacité\" de production sur le Vieux Continent. Le numéro deux américain avait indiqué que ses ventes étaient en chute de 19% au premier semestre en Europe, où il emploie 66.000 personnes, principalement en Allemagne. Ford Europe dispose d\'usines d\'assemblage en Belgique, outre-Rhin, mais aussi outre-Manche et en Espagne ainsi qu\'en Roumanie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :