L'arlésienne de la TV mobile

 |   |  212  mots
La construction d'un tout nouveau réseau dédié à la diffusion de la télévision vers les téléphones mobiles est restée au point mort en 2009. Un tel réseau coûte cher : 3 à 4,5 millions d'euros par chaîne et par an pour couvrir 30 % de la population ; et 8 à 9,5 millions pour 60 % de la population, selon un récent rapport de la secrétaire d'État au numérique Nathalie Kosciusko-Morizet. Problème : ni les opérateurs télécoms, ni les chaînes de télévision (frappées par la crise publicitaire) ne veulent payer. Seul TDF est prêt à mettre la main au portefeuille, car la télé mobile est pour lui un relais de croissance essentiel : selon son plan d'affai­res interne, elle doit apporter 30 % de la croissance d'ici à 2016, année où elle rapporterait près de 200 millions d'euros de revenus. Las ! Le volontarisme de TDF est combattu par les promoteurs d'une solution combinant réseaux terrestre et satellite, avec la technologie DVB-SH. Cela « abaisserait le coût du réseau terrestre de 10 % à 15 %, et jusqu'à 30 % selon ses promoteurs », indique le rapport de NKM. Bref, face à cette absence de modèle économique, le CSA ne prévoit plus de lancement avant le printemps 2011? au plus tôt. J. H.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :