Chakib Khelil, 73 ans, n'a plus beaucoup de chances de deven...

 |   |  325  mots
Chakib Khelil, 73 ans, n'a plus beaucoup de chances de devenir un jour Premier ministre algérien. Alors que le ministre de l'Énergie et des Mines était jusqu'ici fortement pressenti pour remplacer Ahmed Ouyahia à la tête du gouvernement, le nouveau scandale de corruption qui éclabousse le groupe pétrolier public Sonatrach remet en cause sa candidature. Pour le quotidien « El Watan », « le pronostic vital [du ministre] est engag頻. Sonné, Chakib Khelil dit ne pas avoir « plus d'éléments que ceux rapportés par la presse ».Le 19 janvier, après plusieurs mois d'enquête du Département de recherche et de sécurité (DRS, services secrets), Mohamed Meziane, PDG du groupe pétrolier, est placé sous contrôle judiciaire par un juge du tribunal d'Alger. Deux de ses enfants, accusés d'avoir joué les « intermédiaires » au profit de deux bureaux d'étude et d'une société de sécurité, sont placés sous mandat de dépôt avec deux autres vice-présidents. Un troisième est mis sous contrôle judiciaire.L'enquête concerne des malversations dans l'attribution de contrats à des sociétés étrangères, notamment ceux attribués, en 2008, à l'italien Saipem (plus de 6,5 milliards de dollars en trois mois). Cette enquête, la première du genre qui touche Sonatrach, viserait donc Chakib Khelil, véritable patron de la compagnie pétrolière qui représente 98 % des recettes en devises du pays.En poste depuis 1999, le ministre de l'Énergie et des Mines, qui bénéficie du soutien total du président Bouteflika, ne fait pas l'unanimité parmi les militaires qui s'opposent à sa nomination au poste de Premier ministre. En 2006, un scandale de corruption lié à la société BRC (Brown and Root Condor), filiale de Sonatrach et Halliburton, aujourd'hui dissoute, avait éclaté alors que Chakib Khelil était déjà pressenti pour devenir chef du gouvernement. ali idir, à algerMenacé par le scandale SonatrachChakib KhelilMinistre de l'Énergie et des Minesportraitactu

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :