Air France-KLM réduit (un peu) sa perte d'exploitation malgré le bond de sa facture kérosène

2 mn

Des résultats sans surprise pour Air France. Le groupe aérien a publié ce vendredi une perte d\'exploitation de 300 millions d\'euros pour l\'exercice 2012, en légère amélioration de 53 millions par rapport à 2011, en dépit d\'une forte hausse de sa facture de kérosène de 890 millions d\'euros (à 7,33 milliards de dollars). « L\'année 2012, caractérisée par un ralentissement de la croissance mondiale et une situation de récession en Europe, a cependant enregistré une forte augmentation du prix du pétrole. Dans ce contexte très difficile, nos résultats sont conformes à nos prévisions, les premiers effets du plan Transform ayant permis une réduction de la perte d\'exploitation », a indiqué dans un communiqué le PDG d\'Air France-KLM Jean-Cyril Spinetta.Trafic recordTiré par un trafic passagers record, le chiffre d\'affaires progresse de 5,2% à 25,63 milliards d\'euros. En revanche, plombé par 471 millions d\'euros de charges de restructuration, le résultat net se creuse par rapport à l\'année précédente à 1,19 milliard d\'euros (il était de -809 millions en 2011). Point crucial du plan de restructuration Transform, qui vise à réduire l\'endettement net de deux milliards entre 2012 et 2015, en générant deux milliards de cash flow, la dette a été ramenée à 6 milliards contre 6,5 milliards fin 2011, grâce à la cession de titres dans le système de réservations Amadeus et à la baisse des coûts unitaires de 1,1%. L\'objectif début 2012 était de stabiliser la dette.L\'activité long-courrier s\'est très bien comportée, grâce à une baisse des capacités qui a permis à augmenter le coefficient d\'occupation et les recettes unitaire, en particulier sur l\'Amérique du Nord (+10 points). En revanche, le moyen-courrier a vu ses pertes se creuser. Elles étaient de 700 millions l\'an dernier. Le baril à un prix élevéPour 2013 est qualifiée de « cruciale », par Jean-Cyril Spinetta pour « la réussite du plan Transform et le retour à la rentabilité pérenne » d\'Air France-KLM. Après une année 2012 à définir un nouveau projet industriel, à renégocier les accords collectifs avec les syndicats, tous les leviers du plan de restructuration sont prêts à être mis en oeuvre en totalité. Néanmoins, le groupe ne se hasarde pas à faire des prévisions. « En 2013, nous maintiendrons une stricte discipline dans la gestion de nos capacités et la maîtrise de nos investissements et de nos coûts » a simplement déclaré le PDG d\'Air France-KLM. Au regard des hypothèses de croissance pessimistes en Europe en 2013 et de la remontée des prix du baril depuis trois semaines, l\'année s\'annonce difficile.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.