Brevets des consoles de jeux : Microsoft gagne contre Motorola

 |   |  225  mots
Il n’y a pas eu violation des brevets. Le juge de la Commission américaine du commerce international (ITC) n’a pas donné raison à Motorola, filiale de Google, qui accusait Microsoft d’avoir violé certains de ses brevets avec sa console de jeux Xbox. Cette conclusion du juge doit encore être confirmée par l’ensemble de la Commission.Une victoire de Motorola devant l\'ITC lui aurait permis de demander l\'interdiction de la vente aux Etats-Unis des consoles de jeux de Microsoft fabriquées à l\'étranger, ou du moins de forcer le groupe informatique à conclure un accord de licence avec lui.\"Guerre des brevets\"Les grands groupes technologiques se livrent depuis quelques années une \"guerre des brevets\", en s\'accusant mutuellement de violations devant la justice de toute une série de pays. Motorola avait ainsi obtenu début mai 2012 en Allemagne l\'interdiction de la vente de certains produits Microsoft. Celle-ci était toutefois restée sans effet sur la décision de la justice américaine, qui avait estimé qu\'elle ne pouvait s\'appliquer dans l\'immédiat, en raison d\'autres procès similaires encore en cours aux Etats-Unis.Dans le monde de la téléphonie mobile, ce sont Apple et Samsung qui s’affrontent dans les tribunaux, chacun accusant l’autre de reproduire ses brevets.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :