Haro sur les riches

1 mn

Outre l'impôt sur les plus gros revenus (supérieur à 165.000 euros par an) qui passe le 1er avril de 40 % à 50 %, déjà annoncé, deux nouvelles mesures dans le budget s'attaquent aux plus riches. La première porte sur la taxe sur les achats immobiliers : sur les logements de plus de 1,1 million d'euros, elle passe de 4 % à 5 % ; cela permet de financer une exemption sur les logements de moins de 280.000 euros pour les primo-accédants. La deuxième mesure concerne l'évasion fiscale. Le budget annonce le doublement de la pénalité contre les personnes qui cachent leurs revenus dans des juridictions qui n'ont pas d'accord fiscal avec le Royaume-Uni. « Il s'agit surtout de décourager l'évasion fiscale, plutôt que d'attraper d'éventuels tricheurs », estime Paul Harrison, de KPMG. De plus, une série d'accords de coopérations fiscales, notamment avec le Liechtenstein, doivent permettre de rapporter un demi milliard supplémentaire par an.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.