Le Printemps Haussmann version qatarie, un futur paquebot de luxe ?

 |   |  234  mots
Exit le rayon enfants, oublié celui de la salle de bain, des sections produits de la maison, arts de la table et meuble divisés par deux... le Printemps parisien risque de changer radicalement de visage. Et de compter près de 226 emplois de moins. C\'est du moins ce qu\'affirme le site Mediapart qui s\'est procuré un document intitulée \"Arthur 3\" contenant un projet de transformation de l\'enseigne parisienne par les probables futurs actionnaires majoritaires du Printemps . Il s\'agirait de réaménager le magasin situé boulevard Haussmann, dans le IXe arrondissement de Paris, en un centre commercial réservé aux griffes de luxe et capable d\'attirer davantage de clients étrangers.Inquiétude des syndicatsUn tel projet aurait menacerait des emplois dans le magasins mais aussi dans la centrale d\'achat ou la logistique, craignent les représentants syndicaux contactés par l\'AFP. La réunion au sujet du projet de reprise du Printemps, prévue jeudi 25 avril risque d\'être particulièrement houleuse. Pour mémoire, le magasin, créé en 1865 et ancienne propriété du groupe PPR, avait été revendu en 2006. L\'un de ses principaux actionnaires, l\'italien Borletti, cherche aujourd\'hui des investisseurs. Un fonds d\'investissement qatari installé au Luxembourg sous le nom de Disa serait le mieux placé.Pour aller plus loin:>> Printemps à vendre, Borletti ne veut pas des Galeries Lafayette

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :