L'Australie renonce à sa super taxe minière

 |   |  127  mots
Plusieurs groupes miniers avaient menacé de geler leurs investissements en Australie, suite au projet du gouvernement de taxer les profits du secteur à hauteur de 40 %. Le lobby des sous-sols, qui menaçait de supprimer 20 milliards d'investissements dans le pays, a finalement eu gain de cause : la nouvelle Premier ministre, Julia Gillard, a annoncé hier le retrait du projet de taxe de son prédécesseur, Kevin Rudd. La nouvelle a fait grimper les titres des sociétés cotées exerçant en Australie, c'est-à-dire tous les grands groupes miniers (Xstrata, Rio Tinto, BHP Billiton, notamment). Ancienne ministre du Climat, Julia Gillard a en revanche promis de « donner un prix au carbone », après l'échec de la loi instaurant un marché du Co2 dans le pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :