Danone et Starbucks font yaourt commun aux Etats-Unis

Alors que Starbucks cherche encore des solutions pour conquérir le marché européen - comme livrer directement des cafés dans les entreprises - aux Etats-Unis, l\'enseigne est plus qu\'une simple chaîne de cafétarias... C\'est une véritable \"institution\". C\'est donc, sans surprise, que le groupe alimentaire français Danone a choisi de s\'allier à la marque américaine - qui tente déjà de concurrencer Nespresso sur le marché de la machine à café domestique -  pour vendre davantage de yaourts outre-Atlantique. Les deux géants devraient lancer ensemble, en 2014, une nouvelle gamme de produits laitiers. Le coût de cet accord commercial est, pour l\'instant, tenu secret. \"Les Américains consomment 6 kilos de yaourts par an, quand les Français en consomment 30 kilos\", regrette la firme française. En vendant ses futurs produits chez Starbucks, elle visera les 70 millions de consommateurs potentiels qui passent chaque semaine la porte d\'une des cafétarias outre-Atlantique.Les yaourts grecs en première ligne Starbucks, aussi, sera gagnant dans l\'histoire, puisqu\'il pourra proposer de nouveaux produits sains et diététiques à ses clients plutôt soucieux de leur ligne. Il va ainsi étoffer sa marque de jus de fruits \"Evolution Fresh\" avec des produits \"Evolution Fresh, Inspired by Dannon\".Les deux marques vont d\'abord proposer une gamme de yaourts grecs, composée de compotes de fruits, de yaourts et de céréales. Danone veut surfer sur le succès de ces yaourts aux États-Unis, plébiscités pour leur faible apport en matière grasse et leur richesse en protéines. Selon le cabinet d\'études IRI, ils représentent ainsi 35% du marché des yaourts outre-Atlantique, devant les yaourts classiques (27%) et les allégés (17%).284 millions de dollars de chiffres d\'affaires \"Nous croyons que cet attrait va encore se développer grâce d\'une part à la puissance du réseau Starbucks qui va nous donner accès à des millions de consommateurs, et d\'autre part, à la création d\'une nouvelle marque\", explique le PDG de Danone, Franck Riboud. En 2012, les ventes américaines de la gamme grecque Oikos ont rapporté 284 millions de dollars (214 millions d\'euros) à la multinationale française.Les Etats-Unis sont, aujourd\'hui, le troisième marché de Danone, derrière la Russie et la France. Ils pèsent 8% de son chiffre d\'affaires. Soit 1,6 milliard d\'euros. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.