La plupart des Français investissent dans l'immobilier pour payer moins d'impôts

 |   |  434  mots
Les Français qui disposent d\'une somme d\'argent à investir privilégient en premier lieu l\'immobilier. C\'est le cas de 56% des clients du Crédit Foncier, qui préfèrent la pierre aux marchés financiers ou à l\'épargne sécurisée.Leur choix est principalement motivé par la perspective de payer moins d\'impôts. C\'est en effet la première motivation des particuliers ayant réalisé un investissement locatif, qui ont été sondés par le Crédit Foncier.\"Cette motivation est plus forte pour les investisseurs dans le neuf que pour ceux qui investissent dans l\'ancien\", explique l\'étude du Crédit Foncier. Le très répandu dispositif d\'investissement locatif destiné au neuf, anciennement appelé Scellier, y est pour beaucoup. Rebaptisé \"Duflot\" en 2013, du nom de la ministre du Logement, il permet dorénavant de réduire de 18% son impôt sur une période de mise en location de 9 ans.La marché de l\'investissement locatif est en berneLe second motif d\'investissement dans le locatif est la constitution d\'un revenu complémentaire pour la retraite. C\'est d\'ailleurs la principale motivation des investisseurs dans l\'ancien (59% des sondés). Les velléités de se constituer un patrimoine arrivent seulement en troisième position des motivations d\'investissement. Le marché de l\'investissement locatif est cependant en berne.En 2012, il \"représentait 11% du nombre de transactions du marché immobilier résidentiel privé contre une part de 12% en 2011 et de 15% trois ans auparavant\", indique l\'étude du Crédit Foncier. \"Le locatif représentait 9% du nombre de financements immobiliers en 2012 contre 11% en 2011\", ajoute l\'étude.L\'investisseur a 46 ans en moyenneLe Crédit Foncier a dressé le portrait robot de l\'investisseur immobilier particulier. Il \"a un salaire médian annuel de 65.680 euros soit plus du double de celui du particulier qui fait une opération d\'accession à la propriété (primo et secundo-accédants confondus)\".Son âge  moyen est de 46 ans, car 37% des investisseurs sont âgés d\'au moins 50 ans. \"Le bien type acheté par les investisseurs est un appartement T2 de 53 mètre carrés pour un montant de 163.000 euros\", indique le Crédit Foncier.Sur le plan géographique, sans surprise, \"le lieu de l\'investissement immobilier est très différent selon la nature du bien : s\'il s\'agit d\'un investissement dans le neuf, l\'investissement se fera dans une zone géographique éloignée ; s\'il s\'agit d\'un investissement dans l\'ancien, l\'investissement se fera à proximité\".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :