Dassault Aviation refuse le budget 2010 de Thales

 |   |  295  mots
Copie à revoir. Selon des sources concordantes, le conseil d'administration de Thales, qui s'est réuni mardi dernier, n'a pas accepté le budget 2010 présenté par le PDG du groupe électronique, Luc Vigneron. Ce budget a notamment été critiqué par deux des administrateurs choisis par Dassault Aviation, le partenaire industriel de Thales : Charles Edelstenne, le PDG de Dassault Aviation, et Amaury de Sève, le président du conseil d'administration de Carrefour. Tous deux auraient longuement demandé des compléments d'informations et des précisions à Luc Vigneron, dont les explications n'ont pas complètement convaincu.défiance ou simple accroc ?Le PDG de Thales va donc être contraint de revenir devant le conseil avec un budget plus ambitieux, selon le souhait de Dassault Aviation. Car celui présenté était jugé ? trop ? ? facile à réaliser et faisait la part belle à une dégradation de l'activité. « Thales n'aurait eu aucun problème à y parvenir, assure-t-on à ?La Tribune?. Il faut que Luc Vigneron remonte le curseur. » Faut-il y voir les premiers signes de défiance envers la politique de la nouvelle direction par l'actionnaire privé de référence ? Encore trop tôt, estiment les observateurs du groupe. Selon plusieurs d'entre eux, il ne s'agirait plutôt que d'un simple accroc.En attendant, Luc Vigneron prépare une nouvelle vague de nominations pour début février. Elle concerne les filiales nationales de Thales, dont la plupart des organisations opérationnelles vont être restructurées. « Il va y avoir beaucoup de mouvements », estime-t-on en interne. Luc Vigneron voudrait notamment simplifier ces organisations. Une restructuration qui inquiète en interne chez Thales, qui a échappé de peu la semaine dernière à un nouveau suicide. Un ingénieur aurait tenté de se défenestrer sur le site d'Élancourt. Michel Cabirol

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :