Le dialogue social en panne

Une des caractéristiques du « tigre celtique » était la qualité de son dialogue social. À partir de 1987, un « partenariat » entre les syndicats et le gouvernement avait été mis en place pour définir des plans de trois ans négociant les salaires de la fonction publique. Chaque fois, un accord était trouvé. La crise a rompu cela. Cinq jours avant la présentation du budget de rigueur, en décembre, les négociations entre syndicats et gouvernement ont échoué. « Les syndicats n'avaient pas réussi à mobiliser leurs troupes lors des manifestations de l'automne, cela les avait affaiblis, explique Bill Roche, professeur à University College Dublin. De plus, une partie du gouvernement actuel ne souhaitait pas dialoguer avec les syndicats. » Selon lui, cet échec est dommageable : « Cela aurait impressionné encore plus les marchés obligataires si nous avions réussi à réduire les déficits tout en gardant une cohésion sociale. » Gouvernement comme leaders syndicaux espèrent reprendre les négociations dans les prochaines semaines, mais la confiance entre les deux camps est désormais perdue.É. A., à Dubl
Replay - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.