Cinq ans ministre de ­l'Environnement de Lula, Marina Silva ...

 |   |  141  mots
Cinq ans ministre de ­l'Environnement de Lula, Marina Silva a claqué la porte en 2008, fatiguée ­d'attendre la ­concrétisation de ses ­propositions. Créditée d'une aura de missionnaire pour son combat de toujours en ­faveur de l'Amazonie, dont elle est originaire, celle qui était la « ­référence de coeur » du Parti des travailleurs (PT) pour ­l'environnement ­représentera donc le parti Vert à l'élection ­présidentielle du 3 octobre. Marina est « responsable de ce qui a été fait et en même temps tient une position critique », sa candidature sera difficile, estime José Eduardo Cardozo, député du PT. Les ­électeurs savent que « Marina est fidèle à ses idées », rétorque l'une de ses supportrices. Elle est créditée de 8 % à 10 % des voix dans les sondages. S. S.Un inlassable ­combat pour l'Amazoniemarina silvaCandidate verte à la présidentielleportrait

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :