Projet Immobilier : rien ne décourage les français

 |   |  457  mots
La France se divise en deux catégories : les propriétaires de leur logement... et ceux qui rêvent de l'être. Le sondage réalisé par l'institut OpinionWay à la demande du site AVendreALouer et publié mercredi montre que les Français sont toujours aussi friands d'immobilier. La preuve : 10 millions d'entre eux ont un projet d'achat immobilier. Apparemment, les acquéreurs n'ont été échaudés ni par le retour de la hausse des prix depuis le début de l'année 2010, ni par le coup de rabot sur les mesures d'aides à l'achat immobilier comme la fin du doublement du prêt à taux zéro (PTZ) ou la modification des avantages accordés par la loi Scellier. Parmi les personnes interrogées souhaitant acheter, 70 % envisagent l'achat d'une résidence principale, 25 % un investissement locatif et 5 % une résidence secondaire.Les motivations des acquéreurs sont, pour la plupart, financières : « Les loyers sont devenus trop chers » (22 %), « C'est la meilleure façon de placer son argent » (21 %) ou encore « Je veux être sûr d'avoir un toit une fois à la retraite » (15 %) (voir illustration).En fin de compte, la location est un choix assumé par seulement 6 % des Français, qui estiment qu'elle est source de moins de tracas (pour 35 % d'entre eux) ou qui ne souhaitent pas s'endetter (33 %). souvent inaccessiblePour les autres, être locataire est une situation subie, faute de pouvoir acheter. En effet, seuls 19 % n'ont pas rencontré de freins dans leur démarche d'achat. Les autres ? Ils doivent encore améliorer leur apport personnel (42 %), ils ne trouvent pas de logement pour leur budget (34 %), n'ont pas encore obtenu de prêt (18 %) ou préfèrent reporter leur projet par crainte de perdre leur emploi (14 %). Le rêve reste encore donc souvent inaccessible. Et pourtant, les taux des crédits immobiliers sont particulièrement bas à l'heure actuelle, proches de leur niveau record. Contrairement aux prévisions des experts, les banques ont continué de revoir leurs grilles tarifaires à la baisse en 2010. Car elles savent que l'octroi d'un prêt immobilier est la meilleure façon de gagner un client. Ce que confirme le sondage : près d'un Français sur deux de moins de 30 ans change d'établissement pour obtenir son crédit. Et ces nouveaux clients sont fidèles : 4 emprunteurs sur 5 sont endettés pour plus de 15 ans.À noter, toutefois, que ce sondage a été réalisé en mai dernier, et ne tient donc pas compte de l'annonce par le gouvernement de la suppression de la déduction des intérêts d'emprunt. Mais ce ne devrait pas changer la donne : n'étant pas intégrée par les banques dans le plan de financement, cette carotte fiscale constituait surtout un effet d'aubaine pour les ménages déjà en mesure d'acheter leur logement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :