SFR ne devrait supprimer « que » 1.000 emplois pour devenir « opérateur numérique engagé »

Nom de code ONE, l\'acronyme d\'« opérateur numérique engagé. » C\'est le grand projet du PDG Stéphane Roussel pour adapter SFR « aux nouveaux enjeux du marché. » Selon nos informations, le dirigeant a expliqué en interne que, « avec le bouleversement de ses repères, SFR doit s\'ouvrir au numérique pour devenir opérateur numérique engagé » à l\'horizon 2014. « D\'opérateur de réseau, SFR doit devenir davantage un opérateur de services en recentrant tous les canaux de vente sur le Web » décrypte un cadre au fait du projet. « Le numérique bouleverse le processus établi de la relation client et de la distribution, il faudra donc adapter tous les modes de distribution et les centres d\'appels » rapporte un participant à l\'une des réunions. « Nous serons les premiers à le faire, France Télécom mettra trop de temps à nous imiter » a lancé Stéphane Roussel à ses troupes. Plutôt que l\'impact de Free Mobile, c\'est cette mutation qui sera présentée comme étant au coeur de la réorganisation qui sera présenté la semaine prochaine. Le plan concernerait 1.100 emplois plus 300 créationsLe plan de départs volontaires, annoncé en juillet, sera en effet détaillé le 28 novembre, mercredi prochain. Les principales organisations syndicales sont d\'accord : le plan social ne devrait porter que sur environ un millier de départs (sur un effectif d\'environ 10.000 salariés), contre près du double redouté il y a quelques mois. Est-ce l\'effet post-élections professionnelles ? Ou les pressions du gouvernement, en particulier du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, et de Fleur Pellerin, la ministre de l\'Economie numérique ? Olivier Lelong, de la CFDT, anticipe « entre 800 et 1.200 emplois » concernés. Vanessa Jereb, de l\'Unsa, attend aussi « plutôt dans les 1.000. » Jean-Luc Martin, à la CGC, table sur « 1.100 personnes visées dans le plan de départs volontaires, mais en net cela fera moins puisque la direction devrait annoncer autour de 300 créations d\'emplois. » Il y aura des propositions de reclassement dans le cadre de cette mutation vers le numérique, ce recentrage sur les canaux de vente Web. En net, le plan pourrait ainsi prévoir autour de 800 suppressions d\'emplois, comme le précédent dans le cadre de la fusion entre Neuf Cegetel et SFR. Stéphane Roussel aurait parlé de « frugalité : faire mieux avec moins. »« Deuxième effet kiss cool en 2013 en cas de vente de SFR »Mais les syndicats redoutent déjà « un deuxième effet kiss cool l\'année prochaine, un deuxième volet à la rentrée 2013 selon le profil de celui qui nous rachète » selon la déléguée de l\'Unsa. Car le PDG a encore dit en interne il y a deux semaines que « une vente ou une fusion ne sont pas à écarter, surtout si GVT ou Maroc Télécom (autres filiales de Vivendi) ne sont pas cédées. » Du coup, la direction de SFR veut aller vite, avec une date en ligne de mire « il faut que tout soit réglé avant l\'assemblée générale de Vivendi, en juin 2013 » explique un délégué syndical. L\'idée du PDG est même d\'ouvrir le volontariat avant Noël « techniquement, avec tout le circuit de consultations, ce ne sera pas possible » font valoir les représentants du personnel. En attendant, les salariés assistent déjà à une « valse des managers », certains menacés par la réorganisation étant déjà nommés ailleurs, d\'autres « qui ne sont pas dans la photo finale » préférant partir. Les managers encadrant moins de 5 personnes sont considérés comme un niveau superflu. Les fonctions supports (finances, communication, etc) devraient être touchées « entre 15% et 50% selon les équipes » estime un délégué syndical, mais aussi les « équipes marketing de Frank Cadoret », qui seront resserrées, et les agences SFR Business Team, la branche Entreprises, où l\'on redoute des fermetures de site (Toulouse, Bordeaux, etc).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.