L'Europe occidentale contrainte d'emprunter des sommes record en 2010

Pour financer leurs déficits publics colossaux, les pays d'Europe occidentale devront lever cette année le montant record de 2.200 milliards d'euros d'argent frais, chiffre de l'agence de notation Fitch. Mais à quel prix ? Les quelque 2.120 milliards de dettes européennes déjà émises en 2009 se sont placées sans problème et à bon prix (du point de vue de l'émetteur), mais la tension monte face au risque de dégradation des notes souveraines. La Grèce, dont la note a effectivement été abaissée fin 2009, paie cher la dérive de ses comptes publics en dépit de son appartenance à la zone euro. Son emprunt à 5 ans émis lundi lui coûte 6,2 % d'intérêt, contre 3,18 % pour son équivalent allemand, qui fait office de refuge en Europe. Athènes envisage maintenant un emprunt à 10 ans qui serait lancé le mois prochain.exposition accrueD'ici là, d'autres pays partageront peut-être ses affres car « de nouvelles révisions de notes de pays et de nouvelles réactions défavorables sur les marchés financiers ne peuvent être exclues », a déclaré mardi Jürgen Stark, patron de la Buba et membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE). Les Pigs (Portugal, Irlande, Grèce et Espagne), dont les déficits ont explosé, sont évidemment dans la ligne de mire, mais l'Italie inspire aussi l'inquiétude : s'assurer contre un risque d'incident sur leur dette souveraine coûte plus cher qu'une assurance équivalente prise sur des groupes privés, comme Banco Santander, Enel ou Intesa Sanpaolo. Face à un moindre appétit des investisseurs cette année, « les taux des obligations d'Etat pourraient croître assez fortement », avertit l'agence Fitch, qui s'inquiète de l'exposition accrue de plusieurs pays aux variations de taux d'intérêt. M. M.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.