Pixmania revient sur ses fondamentaux et ferme ses magasins en France

 |   |  247  mots
Pixmania revoit ses ambitions à la baisse. Le site de commerce en ligne a annoncé la fermeture de ses 10 magasins en France et son retrait de 12 pays européens où il est implanté. 150 personnes sont concernées par la fermeture des boutiques en France.La société française, rachetée en 2006 par le groupe britannique Dixons Retail, a accusé une baisse de 10% de son chiffre d’affaires en 2012 à 843 millions d’euros assortie d’une perte de 25 millions d’euros.Virage stratégiqueEn août 2012, les fondateurs du groupe, les frères Rosenblum ont cédé le reste de leur participation au britannique Dixons, après avoir échoué à reprendre la participation de ce dernier en s’alliant à des fonds d’investissement. Les frères Rosenblum n’étaient pas parvenus à s’entendre avec Dixons sur la stratégie notamment sur la politique d’expansion. Les fondateurs souhaitaient poursuivre l’ouverture de magasins dans le cadre d’une stratégie dite multicanale. Ils avaient ainsi l’objectif d’ouvrir une centaine d’enseignes supplémentaire en Europe.Mais pour Dixons, la vocation de Pixmania était de rester un pure player (100% en ligne) de la vente en ligne. Désormais seul maître à bord, il décide d\'appliquer sa recette. Pixmania va ainsi \"simplifier l’offre\" en se recentrant sur \"ses gammes historiques, que sont le high tech et l’électroménager\", d\'après un porte-parole qui ajoute que le groupe va également \"réduire la complexité des organisations\".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :