Les trains Corail bientôt à la charge de l'État

 |   |  196  mots
C'était un des combats de Guillaume Pepy : faire entendre que la SNCF ne pouvait plus supporter les pertes d'exploitation des trains Corail - environ 150 millions d'euros par an - et trouver une solution avec l'État. L'affaire semble conclue. Ces trains Corail, en effet, vont devenir des trains d'aménagement du territoire. « Nicolas Sarkozy veut qu'un accord soit signé avant l'été », indique un proche du dossier. L'État signera une convention avec la SNCF. Un peu sur le modèle des TER, financés par les régions, l'État définira son réseau, ses lignes, ses dessertes. Et la SNCF s'occupera de faire rouler les trains, contre une compensation financière. « Il ne devrait pas y avoir de clauses de pénalité », confie l'expert. Renouveler le matérielAu-delà des pertes affichées par cette activité, le problème principal réside dans le nécessaire renouvellement du matériel. Cela va nécessiter un effort financier très important. L'idée aujourd'hui serait de mettre en place une structure pour financer le matériel qui, ensuite, serait loué à la SNCF. En attendant un jour que l'État mette en concurrence cette activité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :