Steve Jobs couve le trésor de guerre d'Apple

Après la grand-messe médiatique de la présentation de l'iPad fin janvier, Steve Job s'est adressé jeudi à un public tout aussi exigeant, les actionnaires d'Apple. Devant leur assemblée générale annuelle, le charismatique patron du groupe informatique a été clair : il ne versera pas de dividenses cette année. Cela fait quinze ans qu'Apple ne distribue pas de dividendes, mais ses actionnaires ont pu se consoler en voyant le prix de l'action plus que doubler en un an à quelques 200 dollars, portée par les bénéfices du groupe qui ont fait un bond de 49 % (à 3,38 milliards de dollars) lors du dernier trimestre de l'année 2009.InvestissementsSteve Jobs préfère garder le trésor de guerre du groupe - 25 milliards de dollars - pour des investissements ou pour faire face à d'éventuelles difficultés futures. « Si nous devons faire une acquisition pour nous renforcer, il nous sera plus confortable de signer un chèque que d'emprunter de l'argent et d'endetter l'entreprise », a observé Steve Jobs sans détailler les opérations qu'il comptait mener. AcquisitionsDepuis quelques années, Apple a fait de petites acquisitions pour se développer dans les microprocesseurs pour la téléphonie mobile ou dans les applications de téléchargement de musique. Cette politique lui a permis de lancer des produits à succès comme l'iPhone ou l'Ipod, deux terminaux assez éloignés du métier d'origine d'Apple, la conception de micro-ordinateurs.Plus concrètement, Steve Jobs a annoncé l'ouverture de 25 magasins en Chine dans les deux ans à venir. La présence commerciale du groupe sur le plus grand marché du téléphone mobile devrait encore accentuer son internationalisation. Aujourd'hui, Apple réalise 60 % de ses ventes hors des États-Unis.Les actionnaires ont reconduit tous les administrateurs dont le mandat était remis en jeu, y compris l'ancien vice-président Al Gore. Le patron de Google, Eric Schmidt, n'y siège plus depuis l'été dernier.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.