Les banques publiques russes aux mains des proches de l'ex-KGB

L'espionnage et la finance ont -ils des liens de consanguinité en Russie ? Si le départ de Iouri Trouchine, 55 ans, qui dirigeait RosSelKhozbank depuis dix ans n'a guère étonné à Moscou, son remplacement par Dmitri Patrouchev, 32 ans, a lui créé la surprise. Ce dernier fait une carrière fulgurante dans la banque après avoir occupé 4 ans le poste de vice-président de VTB, une autre banque d'Etat et la seconde banque russe en taille, derrière Sberbank. Vu le climat népotique des entreprises publiques russes, nul ne s'interroge sur les mérites de Dmitri Patrouchev. Le fait qu'il soit le fils de Nikolaï Patrouchev, longtemps directeur du FSB (ex-KGB, institution la plus influente du pays), ami de longue date de Vladimir Poutine et actuel directeur du Conseil de Sécurité de Russie, suffit.Dmitri Patrouchev est loin d'être le seul rejeton d'espion à occuper un poste de direction dans une banque d'Etat russe. Il s'agit d'une tendance lourde : VEB, chargée de financer les grands projets investissements publics et l'aide anti-crise, en compte deux parmi sa direction. Il s'agit de Sergueï Ivanov (son père, qui porte le même prénom, vétéran du KGB est aujourd'hui vice-Premier Ministre) et de Piotr Fradkov, fils de Mikhaïl Fradkov (ancien Premier Ministre de Vladimir Poutine et actuel directeur des services de renseignement militaires). Un autre fils de Sergueï Ivanov est vice-président de GazpromBank, une des cinq plus grosses banques russes. Quant au patron de VTB Andreï Kostine, il est lui-même ancien cadre du KGB. La liste ne s'arrête pas là.enquêteAucune explication officielle n'a été fournie pour le remaniement de RosSelKhozbank, hormis que le banquier de carrière Iouri Trouchine « souhaitait quitter son poste ». En pratique, il faisait l'objet d'une enquête menée par le Procureur général de Russie, qu'on sait proche des services de sécurité. Autre fait étonnant, la ministre de l'Agriculture Tatiana Koulkina a perdu son siège au conseil d'administration de RosSelKhozbank, qui distribue pourtant annuellement des milliards d'euros dans le secteur qu'elle supervise. RosSelkhozbank compte 25 milliards d'euros d'actifs et possède un portefeuille de crédit de 16, 7 milliards d'euros.Emmanuel Grynszpan, à Moscou

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.