Défense : les Etats-Unis imposent à Oman le choix de Raytheon face à MBDA

 |   |  915  mots
MBDA s\'était fait une raison depuis la fin 2012... mais en l\'absence d\'informations sur un éventuel contrat signé entre les Etats-Unis et le sultanat d\'Oman, il subsistait un maigre, très maigre espoir, qui s\'est définitivement envolé avec la visite du secrétaire d\'Etat américain à Mascate. John Kerry a discuté mercredi avec les responsables omanais d\'un contrat de vente du système de défense aérien SLAMRAAM de 2,1 milliards de dollars, dont les détails techniques restent à finaliser. La puissance américaine a donc eu raison de MBDA, qui s\'est fait souffler le contrat par Raytheon, bien appuyé par la puissance de feu de l\'administration américaine. \"En janvier les Omanais ont décidé d\'acheter un système de défense sol-air fabriqué par Raytheon... ce pour quoi le secrétaire (d\'État) faisait campagne lorsqu\'il était au Sénat\", a indiqué un haut responsable du département d\'État. C\'est d\'ailleurs l\'une des grandes inquiétudes des responsables français de la défense, qui craignent l\'agressivité des américains à l\'exportation, notamment dans la région du Golfe.MBDA, une longue tradition de coopération avec OmanCar à Oman, MBDA a vu filer un contrat presque finalisé. Le missilier européen, qui a déjà fourni la Marine royale et la garde royale de VL-Mica, comptait également équiper l\'armée de l\'air omanaise de système Air defence de courte portée pour un contat beaucoup moins élevé que celui qui sera signé avec Raytheon. En 2007, Oman avait commandé des systèmes de missiles Exocet et VL Mica à MBDA pour équiper alors ses trois nouveaux OPV (Offshore Patrol Vessels) \"Khareef\". Un nouveau contrat qui s\'inscrivait dans le cadre d\'une longue coopération avec les Omanais. A l\'époque, le PDG de MBDA, Antoine Bouvier, avait estimé que \"ce contrat important confirme bien le rôle que joue MBDA auprès d\'Oman , en tant que solide partenaire pour la fourniture de solutions de dernière génération, à des prix modérés. L\'Exocet comme le VL Mica vont doter la marine royale d\'Oman de la supériorité voulue, tant sur son littoral qu\'en haute mer\", selon un communiqué du missilier. MBDA précisait travailler depuis longtemps avec le sultanat d\'Oman et avait déjà livré à l\'armée omanaise des systèmes terrestres de défense anti-aérienne Mistral pour l\'armée de terre royale, un système Milan anti-blindage pour la Garde et l\'armée de terre, le système de défense anti-aérienne Rapier pour l\'armée de l\'air et le système de missiles Exocet pour la marine royale. Enfin, plus récemment, MBDA a fourni la Garde royale de VL Mica.Une lettre d\'intention bientôt signéeLe secrétaire d\'Etat américain John Kerry a indiqué, lors d\'un entretien avec le ministre omanais chargé de la Défense, Sayyed Badr al-Boussaïdi, que les Etats-Unis étaient \"heureux\" du contrat et \"très reconnaissants pour la confiance placée dans Raytheon\", le fabricant américain du système de défense. Les détails du contrat sont toujours en discussion et une lettre d\'intention doit être signée \"bientôt, mais ils sont en train de finaliser les détails techniques\", a déclaré une porte-parole du département d\'Etat, qui a requis l\'anonymat. Le sultanat d\'Oman avait décidé en janvier d\'acheter un système de défense sol-air fabriqué par Raytheon, avaient indiqué des responsables américains. John Kerry avait fermement soutenu la candidature de cette société du Massachusetts, l\'État dont il était un élu avant de devenir le nouveau chef de la diplomatie le 1er janvier. \"L\'un des objectifs est de faire avancer les intérêts commerciaux américains, de démontrer à Oman que ceux-ci sont importants pour cette administration\", avait indiqué un responsable américain. \"Oman a aussi récemment reçu une seconde tranche de F-16 (avion de combat américain) donc c\'est une manière de poursuivre notre relation dans le secteur de la défense et cela aura des avantages en termes d\'interopérabilité\", selon le responsable. Selon les responsables américains, le contrat pour l\'achat de 12 F-16 a été conclu en 2011 et la livraison est prévue en 2014.Dans un communiqué commun publié au terme de la visite de John Kerry, les deux pays indiquent cependant que \"les négociations finales sur l\'achat du système sont en cours avec Raytheon et une conclusion définitive du contrat est attendue après un accord sur les aspects techniques du système (...) et d\'autres questions annexes\". \"Nous avons besoin de ce système de défense, qui s\'adapte aussi à la stratégie de défense des autres pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG)\", a déclaré M. Boussaïdi lors de l\'entretien avec John Kerry en présence d\'un haut responsable de Raytheon, Ken Gordon. \"Les discussions sont en cours en ce moment, et nous en sommes aux étapes techniques, mais nous espérons passer à la discussion finale et signer un contrat\", a ajouté le ministre omanais. Des diplomates ont affirmé que le montant du contrat s\'élèverait à quelque 2,1 milliards de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :