Ford à fond de train en Amérique du nord avec ses gros pick-ups

 |   |  278  mots
Ford va fermer trois usines en Europe et deux en Australie. Mais, outre-Atlantique, le groupe à l\'ovale bleu cartonne. Il vient même d\'annoncer une semaine de travail supplémentaire cet été dans vingt de ses usines nord-américaines, dont six d\'assemblage. Objectif: produire 40.000 véhicules de plus pour  répondre à la demande. Cela avait déjà été le cas l\'été dernier.Le pick-up F en plein boomLa reprise du marché immobilier génère en particulier une demande accrue aux Etats-Unis pour les pick-ups \"Full Size\", comme le Ford F, champion des ventes toutes catégories depuis plus de trente ans. Ford estime que les ventes de ces gros véhicules typiques à forte marges \"augmentent à un rythme trois fois supérieur à l\'ensemble du marché\". Plus globalement, le parc auto a fortement vieilli pendant la crise avec un âge moyen de 13 ans ! \"Le vieillissement de la flotte est sans précédent en Amérique du nord, et cela entraîne beaucoup de demande\", souligne le constructeur de Dearborn. Bref, le marché américain devrait continuer à progresser. Il a crû de 7% sur quatre mois. Et, selon le consultant JD Power, il pourrait croître de 8% en mai.Profits en hausseSur les quatre premiers mois de 2013, les ventes de Ford aux Etats-Unis ont augmenté de près de 13%. Sur le seul mois d\'avril, la hausse était de 18%. Ford a affiché un bénéfice net au premier trimestre en hausse de 15% à 1,61 milliard de dollars (1,25 milliard d\'euros), grâce aux très bonnes performances en Amérique du nord. Et ce, malgré une perte en Europe de 462 millions de dollars (350 millions d\'euros).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :