Les arbres ne montent pas au ciel, mais Atari ?

LA VALEUR À SUIVREAprès l'annonce de ses résultats annuels, Atari s'est envolé de 41,94% revenant à ses niveaux du début d'année. Il faut dire que le redressement est spectaculaire pour l'ancien Infogrames Entertainment. Lors de l'exercice 2009/2010, la perte opérationnelle courante est passée de 68,89 millions d'euros à 22 millions. Le résultat net, en déficit de 221,9 millions l'an passé, n'affiche cette année qu'une perte de 19,4 millions.Cette amélioration provient, notamment, d'un choix commercial consistant à « vendre moins de jeux mais de façon rentable ». La chute de chiffre d'affaires qui en a résulté a été en partie compensée par le positionnement sur l'activité « on-line », jugée plus rémunératrice. Réduction des coûtsCette activité, « segment à forte croissance » selon Jeff Lapin le directeur général du groupe, est passée de 2% à 11% des ventes, permettant au chiffre d'affaires de ne chuter que de 15%. Par ailleurs, Atari a diminué les coûts de recherche et développement et les dépenses administratives. La trésorerie s'est également améliorée. La dette est passée de 56,4 millions d'euros à 9,2 millions d'euros, grâce notamment à la levée de fonds qui s'est déroulée avec succès début janvier. Enfin, la dette fournisseur a diminuée de 21,1%.Fort du travail effectué et conscient que les marchés continuent à changer rapidement, Atari indique s'adapter constamment en poursuivant la construction de sa stratégie orientée vers les jeux en ligne. Le but est d'atteindre une « amélioration considérable du résultat opérationnel courant à chacun des semestres 2010/2011 ». Jacques Nédellec+ 41,94 %

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.