Une "peine sévère" requise contre Bo Xilai

 |   |  264  mots
Pas de clémence pour Bo Xilai. Le procès éclair de l\'ancien patron du parti communiste chinois dans la municipalité de Chongqing (nord-est du pays), Bo Xilai s\'est achevé lundi sur un réquisitoire sans concession. Le Parquet a jugé très \"graves\" les crimes qui lui sont attribués (pots-de-vin, corruption, abus de pouvoir) et qu\'il nie. Fait aggravant à ses yeux: l\'accusé n\'a montré aucun remords. Une peine \"sévère\" est requise contre l\'accusé, sans précision supplémentaire. La date du verdict n\'a pas été dévoilée. >> Lire aussi : Bo Xilai, quand un ancien prince rouge comparaît devant la justice chinoiseDuel conjugalCe procès historique, le premier d\'une personnalité de ce rang depuis celui de l\'épouse de Mao en 1980, a été marqué par le duel entre Bo Xilai et sa femme Gu Kailai. L\'ancienne avocate internationale a été condamnée à la peine de mort avec sursis pour le meurtre de l\'homme d\'affaires Neil Heywood.L\'ancien haut dignitaire du parti communiste a également rejeté le témoignage de son ancien bras droit et ex-chef de la police de Chongqing Wang Lijun, qui s\'était réfugié à l\'ambassade des Etats-Unis après des aveux qui avaient précipité la chute de Bo Xilai en février 2012. Il a qualifié de \"mensonges\" les déclarations de son ancien adjoint, estimant qu\'à l\'époque Wang Lijun avait couvert les agissements de Gu Kailai (l\'épouse de Bo Xilai), dont il aurait été épris. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :