L'éditorial de Philippe Mabille

 |   |  368  mots
Mais qui est donc le jeune imprudent qui a dévoilé trop tôt cette mesure si impopulaire sur la réduction des aides aux logements étudiants, sans attendre la présentation officielle du budget?? Chaque année, c'est la même histoire?: toute décision fiscale annoncée trop tôt court le risque de se heurter à un tir de barrage de la part de ceux qui en sont les victimes et ont ainsi le temps de fourbir leurs armes. Mais cette année, c'est encore plus difficile, car le gouvernement doit trouver 10 milliards d'euros d'économies dans ce qu'il est convenu d'appeler les « niches fiscales » afin de réduire les déficits. En proposant début juillet de mettre fin au cumul entre les aides au logement et le rattachement au foyer fiscal de leurs parents des étudiants, François Baroin avait cru bien faire et prendre une simple mesure de justice. D'ailleurs, la gauche avait déjà commencé sous Jospin à réduire la portée de cet avantage pour les familles aisées. Mais face à une rentrée sociale qui s'annonce tendue, avec deux grandes manifestations prévues, contre sa politique sécuritaire le 4 septembre et contre sa réforme des retraites le 7 septembre, Nicolas Sarkozy a rendu un arbitrage de pure prudence politique. L'Unef a montré les crocs, le président a renvoyé le molosse à la niche. Inutile d'ajouter à la contestation sociale un de ces mouvements étudiants dont on ne sait jamais très bien comment ils commencent, mais qui finissent mal, en général. Éviter la coagulation des mécontentements en exonérant les jeunes de la rigueur budgétaire est donc, sans doute, une sage décision. Nicolas Sarkozy se souvient trop bien du Smic jeunes de Balladur et surtout du contrat première embauche de son rival Villepin pour prendre ce genre de risque. Bercy trouvera bien une autre niche moins bien gardée. D'autant que, si le recul du président ne lui assure en aucune manière la reconnaissance des jeunes, il contentera en revanche les parents des classes moyennes, que le chef de l'État va devoir reconquérir pour espérer l'emporter en 2012. pmabille@latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :