Qatar : des dizaines "d'esclaves" népalais morts sur les chantiers la Coupe du monde de foot

Un par jour. Le chiffre fait froid dans le dos. Cet été, les migrants népalais travaillant sur des chantiers dédiés à la Coupe du monde 2022 au Qatar seraient morts au rythme de un par jour, selon une enquête du quotidien britannique The Guardian. Quelque 44 ouvriers seraient décédés des suites d\'une attaque, d\'une insuffisance cardiaque ou d\'un accident sur leur lieu de travail entre le 4 juin et le 8 août 2013, d\'après des documents fournis par l\'ambassade du Népal à Doha.Du travail sans pain sec et sans eauIl faut dire que les conditions dans lesquelles ces travailleurs exerçaient sont dignes, si l\'on ose dire, d\'une forme d\'esclavage moderne, tel que l\'Organisation internationale du Travail le définit, analyse le quotidien britannique. L\'enquête montre ainsi des preuves de travail forcé, un refus d\'accès à l\'eau potable, pourtant gratuite, en plein cœur du désert, du travail non rémunéré, des conditions d\'hébergement insalubres avec parfois jusqu\'à douze employés entassé dans une unique chambre.\"Nous travaillions l\'estomac vide pendant 24 heures ; 12 heures de travail puis pas de nourriture pendant toute la nuit\", assure Ram Kumar Mahara, jeune recrue de 27 ans. \"Quand je me suis plaint, mon patron m\'a agressé, m\'a chassé du camp de travail et a refusé de me payer quoi que ce soit. J\'ai dû mendier de la nourriture auprès des autres employés.\"Des Népalais par milliers ont rejoint le Qatar l\'an passéIl faut rappeler que le Qatar est le pays qui a la proportion de travailleurs immigrés la plus élevée au monde, ajoute The Guardian . Plus de 90% de la main d\'œuvre seraient composé de migrants. Sachant que le pays devrait recruter jusqu\'à 1,5 million d\'ouvriers supplémentaires pour construire les stades, routes, ports et hôtels nécessaires en vue de la Coupe du monde. Et les Népalais représentent 40% de la main d\'œuvre immigrée qatarie : plus de 100.000 Népalais auraient quitté leur pays pour l\'émirat l\'an passé.Le ministère du Travail qatari assure toutefois que des inspections périodiques permettent de vérifier que les entreprises appliquent bien les règles strictes régissant les conditions de travail, notamment sous forte chaleur. Aussi, suite aux révélations du Guardian, les autorités compétentes auraient ouvert une enquête.Pour aller plus loin: Le Qatar investira bientôt dix nouveaux milliards d\'euros en France
En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.