Alitalia : Lufthansa met la pression sur Air France-KLM

 |   |  344  mots
« Je ne peux pas imaginer une pure coïncidence », plaisante un cadre d\'Air France. Alors qu\'Air France-KLM s\'interroge sur une montée au capital d\'Alitalia, Lufthansa évoque l\'éventualité de mettre la main sur le transporteur scandinave SAS.\"Le directeur général Rickard Gustafson a vraiment fait un boulot impressionnant. SAS a amélioré beaucoup de choses en son sein. Cela fait que nous pouvons éventuellement examiner si une acquisition pourrait être réalisable\", a déclaré ce jeudi le président du directoire du groupe allemand, Christoph Franz, au quotidien suédois Svenska Dagbladet.Sachant que l\'un des enjeux pour Air France-KLM dans le dossier Alitalia est de ne pas se laisser distancer dans la course à la consolidation, Lufthansa voudrait pousser Air France-KLM, déjà fortement occupé à se restructurer, à se lancer sur Alitalia dont le risque d\'exécution est réel, qu\'elle ne s\'y prendrait pas autrement. Autre point de vue : « la compagnie allemande a la certitude que l\'opération Air France-KLM-Alitalia va se concrétiser et montre qu\'elle ne veut tout simplement conserver une longueur d\'avance », explique un observateur.La Suède, le Danemark et la Norvège détiennent 50% de SAS.Quoi qu\'il en soit, les déclarations de Christoph Franz, montrent que Lufthansa est à nouveau prêt à bouger après avoir écarté, ces deux dernières années, tout nouveau projet d\'acquisition. Ceci afin de digérer les rachats d\'Austrian et de BMI en 2009. Austrian étant aujourd\'hui restructurée et BMI vendue, Lufthansa peut désormais se lancer sur une nouvelle proie.Après le remède de cheval qu\'elle a subi, SAS ne nécessiterait pas de grosse  restructuration. En revanche, un tel projet sera forcément compliqué sur le plan politique en raison de la présence de trois États, la Suède, le Danemark et la Norvège, dans le capital de SAS. Ces trois Etats  contrôlent en effet 50% du capital. >>  Lire aussi  Air France-KLM doit-il sauver Alitalia?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :